top of page
Rechercher

Lésion LCA 

Vous avez probablement déjà entendu parler du fameux LCA, mais en réalité qu’est-ce que c’est?


Il s’agit du ligament croisé antérieur qui est situé au niveau du genou. Ce ligament empêche un mouvement trop important du tibia par rapport au fémur. Il empêche également le tibia d’effectuer une rotation excessive par rapport au fémur.


Si ce ligament est bien connu, c’est parce qu’on entend souvent dire qu’un athlète a subi une rupture du ligament croisé antérieur. En effet, les mécanismes de blessure sont plus propices à se produire dans les sports, par exemple des réceptions de saut, un changement de direction violent ou un mouvement en pivot du genou. Cette blessure pourrait également se produire lors d’un trauma direct sur le genou.


Les principaux symptômes sont une douleur vive au genou, un craquement, une instabilité et un gonflement du genou. Il pourrait également y avoir un hématome, un blocage du genou et une difficulté, voir impossibilité, de marcher ou de mettre du poids sur votre membre inférieur.


Comment prévenir ce type de lésions? Avant vos activités, il est recommandé de faire une bonne activation et un échauffement spécifique à votre sport.


En physiothérapie, il est possible d’avoir un suivi en préopératoire, ainsi qu’en postopératoire. En préopératoire, le but sera de contrôler la douleur et l’inflammation dans le genou. Différentes modalités existent en physiothérapie, par exemple, de l’électrothérapie ou du relâchement musculaire. Le professionnel pourra également débuter des exercices de mobilité, d’étirement ou de renforcement.


Suite à la chirurgie, le but est de vous remettre sur pied rapidement. Mobilité, étirement et renforcement sont de mises. Le physiothérapeute pourra utiliser des glissements, des mobilisations passives et/ou actives et vous enseigner quelques exercices. Tout au long de votre réadaptation, le physiothérapeute vous accompagnera selon vos objectifs, tout en respectant le protocole postopératoire.


Un kinésiologue pourrait également être un bon professionnel dans votre processus de réadaptation autant avant, qu’après l’opération. En effet, en préopératoire, le kinésiologue pourrait vous montrer différents exercices pour renforcer votre genou et vous permettre d’augmenter votre masse musculaire. Cela aura pour but de permettre une réadaptation plus rapide suite à la chirurgie. En fait, avoir un genou plus fort et une masse musculaire plus grande avant l’opération favorise la récupération. Tandis qu’en postopératoire, il pourra vous accompagner dans votre processus de guérison grâce aux différents exercices adaptés en fonction de vos besoins et de vos objectifs. Sachant que l’opération est souvent recommandée pour les personnes actives, il pourra s’assurer que votre retour à vos activités sera optimal et sécuritaire.













30 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

TCCL

Comments


bottom of page