top of page
Rechercher

PTH  

La PTH c’est quoi? Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui consiste à remplacer l’articulation de la hanche par une prothèse. Ils remplaceront les surfaces articulaires endommagées et douloureuses par des implants métalliques et en plastiques.


Cette opération est effectuée lorsqu’il y a une présence de dommage au niveau du cartilage de l’articulation, qui peut être causé, entre autres, par de l’arthrose. Par contre, elle peut également se faire suite à une fracture du col du fémur ou encore lors de présence d’une maladie inflammatoire. Si vous présentez l’une de ses conditions, seul l’orthopédiste peut choisir d’aller de l’avant avec l’intervention chirurgicale.


En 2023, la plupart des interventions de PTH sont des chirurgies d’un jour. Ce qui veut dire que dans la même journée vous retournez à la maison. C’est pourquoi seulement quelques heures après la chirurgie, le physiothérapeute viendra vous évaluer et vous demandera de marcher.


Dans les heures et jours suivant l’opération vous pourriez présenter différents signes et symptômes tels que de la douleur, de l’inflammation, de l’œdème, de la boiterie à la marche, une diminution d’amplitude et une diminution de force au niveau du membre inférieur.


Le suivi par le physiothérapeute ou par le technologue en physiothérapie est important pour vous remettre sur pied rapidement. En effet, l’immobilisation a plusieurs conséquences néfastes sur le corps humain, c’est pourquoi le suivi débute dans les jours suivants la chirurgie.


Il débutera par différentes modalités pour diminuer la douleur et l’inflammation, par exemple, un massage de drainage, du relâchement musculaire doux et quelques astuces pour la maison. Il pourrait également débuter des mobilisations douces au niveau de la hanche.


Par la suite, le but sera de gagner de l’amplitude dans la hanche, tout en respectant le protocole. Les exercices de mobilités, d’étirement et les différentes techniques du physiothérapeute vous permettront de gagner rapidement de la mobilité.


Il débutera également le relâchement de la cicatrice. Celui-ci est primordial pour éviter de créer des adhérences. Les adhérences pourraient être limitantes dans le gain d’amplitude, c’est pourquoi nous vous demandons de le faire autant que possible à la maison.


Ensuite, une rééducation à la marche et une augmentation de la force seront la priorité pour vous permettre de retrouver votre autonomie fonctionnelle. Le physiothérapeute vous montrera différents exercices de renforcement pour le membre inférieur.


Un kinésiologue pourrait également intervenir dans votre réadaptation en fonction de vos objectifs. Par exemple, un programme plus intensif et des suivis personnalisés pourraient être préparés pour vous si vos objectifs sont de reprendre les sports rapidement. Peu importe votre objectif, le kinésiologue est un professionnel compétent qui pourra grandement faciliter votre cheminement vers vos activités.













1 vue0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

TCCL

Comments


bottom of page